D'abord les vélos sont des objets, après ils peuvent etre considérés comme des outils capables de dérouler des fonctions pratiques et esthétiques.


Ces moyens de transport représentent la première connection

entre l'homme et la machine. 


 La forme, la géométrie et la structure d'un vélo ont été pensés pour créer une jointure entre le corps humain et la mécanique; au meme temps, ces éléments arrivent à amplifier la profonde relation entre le conducteur et son véhicule.

 

Contrairement aux autres moyens de transport, les vélos intègrent l'individu dans l'espace, en lui donnant la chance de jouir l'environnement extérieur, finalement agréable et accessible.


En analysant les vélos par cette perspective, on a bien pensé à la nécessité de rendre protagoniste le conducteur:  il ne sera plus un simple passager mais, en conduisant, il pourra dénoncer ses habitudes, sa vision du monde et son style.


Pour ces motivations nous avons adopté  un matériel avec une tradition millénaire comme le bamboo, élément naturel capable de synthétiser efficacité et élégance.